École d’arts martiaux et centre de remise en forme à Bondy

LES INSCRIPTIONS

POUR LA SAISON 2021/2022

SONT DISPONIBLES

*Voir onglet Documents à télécharger

Toute personne désirant adhérer au C.K.F-BONDY devra fournir un certificat médical (septembre 2021). Pour les adhérents de la Boxe-Thaï/Full-contact/Kick-boxing/K-1 un certificat médical de la FFKMDA est exigé par la fédération et il vous sera remis lors de votre inscription ou à télécharger sur notre site.

Rappel important : Les enfants nés de 2010 à 2019 les places étant limitées je vous conseille de réserver rapidement.

Horaires Accueil

Renseignements/Inscriptions

Lundi 17h-19h

Mardi 09h30-12h30

Mercredi 09h30-12h30

Jeudi 10h30-13h30

 Vendredi : 09h30-12h30

Samedi : 09h30-12h30

 

UN PEU D'HISTOIRE !

Le C.K.F, fondé en 1968 et implanté à BONDY depuis 1973. Le C.K.F-BONDY a été créé en 1968 par Daniel BIENVENU, avec une particularité unique à l’époque : Le Karaté féminin puis les enfants. 

Il s’est fait connaître par ses succès en COMPETITIONS et ses INTERNATIONAUX

Aujourd'hui le C.K.F-BONDY propose un large évantail de disciplines pour les enfants de 2 ans jusqu'à 80 ans.

Nous vous proposons des cours de loisirs et compétitions du lundi au dimanche de 10h à 22h30, pour offrir à chacun des moments de détente

 

C.N 9ème Dan de Karaté B.E.E.S second degrès

DAN BIENVENU BIOGRAPHIE

Il a fait sienne, très tôt, la devise des Windsor :

« Never complain, never explain »

Sous sa carapace de dandy dilettante : un bourreau de travail, perfectionniste, véritable encyclopédie (20 ans de latin, 10 ans de grec ancien, ça laisse des traces…) toujours partant pour les défis les plus foutraques : ski nautique de nuit par vent force 8 derrière une caravelle au club Med où il était G.O. etc... Bateau explosé au retour. Viré.

Référents : Diogène, Socrate, Rabelais, Machiavel, Voltaire, Robert Badinter pour l’abolition de la peine de mort, Gandhi, Mandela. Inspirateurs de ses calembours souvent salaces : Pierre Dac, Desproges, Coluche, Devos. Mentor et ami de + de 50 ans : Guy Sauvin, le professeur qu’il a finalement choisi, autre pionnier du karaté européen. Inlassable dynamiteur des idées reçues et du conformisme.

Quand on ose lui demander son âge, réponse : « je suis un enfant de la guerre dont j’ai des souvenirs très précis, la nature m’ayant doté d’une mémoire hors normes. ». Les bombardements, la libération et ses femmes tondues dans la rue sous les crachats de la foule…

Lourde hérédité : « deux grands-pères anarchistes, père dont la tête était mise à prix par la gestapo, mère livrant des armes (cachées sous le matelas de son landau, apprit-il plus tard) aux résistants de la première heure. » Né plus pauvre que pauvre, aîné d’une fratrie de neuf enfants, éternel premier de la classe du C.P à la terminale philo, il brûle les étapes (7 présentations – infructueuses) « ça m’a évité la bise gaullienne » au concours général, il multiplie les petits boulots les plus insolites : peintre en bâtiment, démonstrateur, camelot, "baron" d’un célèbre illusionniste, enfileur de perles (payé - une misère - au collier) ébarbeur de cure-dents en plastique (payé au poids) pour acheter encore et toujours des livres introuvables à la maigre bibliothèque de son quartier défavorisé, d’où son mépris de l’argent. « On n’a jamais vu un coffre-fort suivre un corbillard ! »

Le sport : Gym en cours du soir en primaire, hand, basket, volley, 7 ans d’escrime le jeudi au lycée. Pas doué du tout pour être un numéro dans une équipe ! Viendront, après la révélation des arts martiaux (outre le Karaté : Aïkido, Kendo, Ju-Jitsu et même … combat au poignard) voile, yoga, tir à l’arc, plongée, kart.

Le Karaté ? Petit caïd, une rixe avec une bande rivale (à l’époque : blousons noirs, chaînes de vélos, voire crans d’arrêt) lui vaut une semaine à l’hôpital Saint-Louis. Jeune coq humilié, il s’inscrit au club voisin – 62 av. Parmentier – mais comprend très vite que le Judo « se rouler par terre avec un autre mec en sueur » c’est pas son truc. Bingo ! Un stage de Minoru Mochizuki (le père de Hiroo, futur prof. de Guy Sauvin) la révélation ! un cours est programmé, c’est lui le premier inscrit en 1958, ignorant alors qu’il venait d’en prendre pour plus de soixante ans.

1960 : reçu sur concours de l’inspection générale des langues vivantes, il est – à pas tout à fait 18 ans – le plus jeune prof. d’anglais de France ; refuse un premier poste dans une brousse lointaine et choisit Bondy, à quelques stations de métro puis de bus (105). Stupéfaction chez ses collègues : ce gamin (pas vraiment le profil du gendre idéal avec ses cheveux longs et son petit bouc) lâché dans la cage aux fauves sans aucune préparation ni stage de pédagogie, c’est un o.v.n.i ! Il remplace un géant noir bouffé tout cru (le chahut dans ses cours couvrait le bruit des primaires en récré) et pourtant…on entend le tic-tac de la pendule dans sa classe quand il ne chante pas avec ses élèves les derniers hits anglais qu’ils lui ont demandé de traduire. Lui, en profite pour leur fourguer grammaire et verbes irréguliers. Machiavel ! Sachant qu’il allait être inspecté, il dit à ses élèves : « tout le monde lève le doigt. Je n’interrogerai que les meilleurs ». Clash : le jour J, l’inspecteur s’étonne de l’absence du livre-programme officiel.

Dialogue tendu : 

- « Le manuel ? » 

- « Chez eux, inutile »

- « Vos méthodes : pour le moins surprenantes… »

- « Si vous pensez faire chanter des ados en anglais à 8 heures du mat’ je vous laisse ma place sur l’estrade, prends la vôtre et des notes »

- « Parlons-en de votre note ! vous pensez mériter ? »

- « Puisque je n’ai que 22 ans, vous allez royalement m’ajouter ½ point ? la retraite… Je pense valoir 14/20 »

- Bouche bée, le mec. Directeur du collège liquéfié.

- Résultat de cet échange cash, 15/20 !

Le Karaté : 4 à 6 heures de cours particuliers, le jeudi entier, chaque semaine des années durant. En 1968, ultimatum de son mentor : « tu dois transmettre ce que je t’ai enseigné, tu es prêt ». Il ouvre 5 clubs dont 3 à Bondy dans des salles municipales vétustes, voire crasseuses. Très vite, l’évidence : un dojo ! avec quelques "furieux" de sa "garde noire" il s’endette pour 20 ans : le C.K.F ouvre en 1972. C. pour Cercle : il a prévu d’y accueillir des experts d’autres disciplines.

Bilan 50 ans plus tard :

- prés de 400 titres de Champion ou Vainqueur de coupes de France.

- 48 podiums mondiaux.

- une sélection pour les J.O. de Tokyo.

Visionnaire et provocateur invétéré, l’un des ultimes survivants de la guerre d’indépendance contre la F.F Judo, il ose tout :

- 1ère femme ceinture noire d’Europe : Annick Priour, son élève, diplômée B.E.E.S 2  en 1972. Une bondynoise…

- Le Karaté pour les enfants (responsable européen).

- Elu bénévole durant 40 ans : Vice-Président de la ligue Ile de France (50% des licenciés à l’époque) président, d’une main de fer, le 93 jusqu’en 1999 où il démissionne lors d’une mémorable conférence de presse, agacé de « sordides magouilles lors des examens » qu’il ne saurait cautionner.

- A toujours exigé de payer café ou sandwich lors des rencontres qu’il présidait.

- Crée les Internationaux de Bondy : durant 18 ans, 1000 à 1500 combattants (la coupe de France : 400 les années fastes, 10 à 20 nations de 8h à minuit. Formule originale au point d’irriter les nouveaux ayatollahs de la fédé où il est fier d’y être devenu un paria. « La terreur des faux-culs ? »

Bien que taiseux et d’une prudence de sioux sur sa vie privée (les cocus ont rarement humour ou fair-play), ses frasques extra conjugales expliquent son record de divorces. Un journaliste du journal l’Equipe l’a même qualifié de « Eddie Barclay du Karaté ». Enfants ? « Cinq, que je sache, mais… ».

Conseiller municipal, jamais encarté (sa liberté avant tout) élu en tant que personnalité locale durant 12 ans, présenté comme « homme à poigne » par l’édile qui l’avait sollicité, il a refusé un troisième mandat : place aux jeunes. Il avait exigé que ses éventuelles indemnités soient reversées aux restos du cœur. Si « la vie est un long fleuve tranquille » la sienne…

N.B. : A fait changer son prénom à l’état civil. Désormais : Dan-Philippe, Dan ? Diminutif habituel (référence à sa collection de ceintures noires) Philippe ? Hommage à un grand-père illettré alors que, lui, croule sous les diplômes (Cambridge, etc…).

Son emblème le résume : une colombe, symbole de paix enserrant dans ses ailes un poing vigoureux (ne pas confondre cool et proie facile à impressionner ou manipuler).

 

 

 

Venez découvrir et essayer les activités proposées par le C.K.F. !

Retrouvez-nous à Bondy dans la Seine-Saint-Denis (93). Nous accueillons des personnes de tous les âges, de 2 à 90 ans.

Cours d’arts martiaux et de remise en forme

Inscrivez-vous à nos cours d’arts martiaux. Développez votre motricité et améliorez votre santé, grâce à nos cours de Taekwondo, Karaté Do, Aikido, Full-contact/Kick-boxing/K-1, Kung-Fu Wushu, Sanda/Boxe Chinoise, Qi Gong… Nous vous accueillons tous les jours et pendant les vacances scolaires.

Suivez également nos cours de remise en forme. Les séances de Zumba, Fitness, Aéro Cardio Boxing, Performance Cross Training et de Gym vous permettront de garder la forme et de vous détendre.

Des disciplines adaptées à vos besoins !

Pourquoi venir chez nous ?

C.K.F- Bondy a connu un grand succès lors de compétitions et internationaux. De plus, 12 professeurs diplômés et expérimentés assurent les cours et le coaching. Faites votre choix parmi tout un éventail de disciplines.

Nous vous accompagnons dans votre parcours, et mettons tout notre savoir-faire à votre profit, afin que vous prenez du plaisir et atteignez vos objectifs. Cours, loisirs et compétitions sont organisés du lundi au dimanche. Contactez-nous pour vous inscrire !

Un centre et des professeurs reconnus mondialement

Nos points forts :

Accompagnement des enfants dès le plus jeune âge

Fairplay & citoyenneté

Disponibilité

Respect, rigueur

NOS PARTENAIRES

En partenariat avec la Mairie de Bondy

Toutes nos photos sont généreusement réalisées par Stéphane Chaing

Visitez son site : www.stephanechaing.com

Notre partenaire Assurance   

Visitez le site de Sébastien Bevierre

Vous souhaitez vous inscrire dès maintenant ?

Vous souhaitez vous inscrire dès maintenant ?